Aménagement : point sur les travaux de la rue du Général de Gaulle

Aménagement : point sur les travaux de la rue du Général de Gaulle

La rue du Général de Gaulle est actuellement la seule des rues de Paimbœuf sans séparatif des eaux pluviales et usées. Dans le contexte de la construction d’une nouvelle station d’épuration qui desservira les communes de Paimbœuf, Corsept et Saint-Viaud, l’arrêté Préfectoral impose la création et la mise en séparatif de ces réseaux.

Marquages au sol pour le repérage

Les travaux seront pilotés par la Communauté de Communes Sud Estuaire qui dispose de la compétence des réseaux d’eau usées. La Commune quant à elle, va travailler à terme sur la requalification de cette artère afin de rendre la circulation apaisée avec l’ambition de réduire la vitesse des véhicules.

D’un point de vue technique, la CCSE va procéder à la pose d’une nouvelle conduite d’eaux usées et
Altantic’Eau profi tera de ces travaux pour réaliser la réfection des colliers de branchement d’eau potable. Par conséquent la rue du Général de Gaulle se verra interdite à la circulation le temps d’effectuer les deux opérations.

« Pour plus de clarté, des réunions publiques seront programmées avec les riverains. Chaque
propriétaire saura ce qu’il y aura à faire chez lui pour les branchements. Cela pourra entraîner quelques travaux. Des aides sont possibles pour les riverains
», précise Raymond Charbonnier, adjoint aux travaux de la Commune et Vice-Président de la CCSE.
 

Concernant le calendrier, l’attribution du marché aura lieu en juillet tandis que les travaux commenceront fin septembre 2019. Pour l’instant, les marquages au sol correspondent au
repérage des réseaux selon différentes catégories (eau, gaz, électricité).

 

Dans le cadre de ces travaux, il faut distinguer deux opérations. Une qui relève de la compétence de la Communauté de communes pour l’assainissement des eaux usées pour un montant de 579 600 € TTC et une autre opération instruite par la Commune de Paimbœuf pour la requalification de la rue du Général de Gaulle pour un coût prévisionnel de 440 912 € TTC. La réfection définitive de la chaussée pourra être abondée à hauteur de (40 000 ) par la CCSE et de (30 000 ) par Atlantic’eau. Une demande de subvention est en cours au Département à hauteur de 50 000 . Il resterait donc à la charge de la Commune un montant de 274 413 €.
 

 

Publication
15/03/2019 à 00h00

Articles récents