La campagne 2020 / 2021 / 2022

En 2018, un diagnostic arboré a été réalisé par la société AAPA sur l’ensemble des arbres implantés sur la commune. 687 arbres sont passés à la consultation. Il s’agissait d’analyser à la fois leur état physiologique (étape qui consiste à rechercher des substances toxiques et chimiques et observer l’état racinaire ainsi que les infections parasitaires) mais aussi leur état mécanique (étape qui consiste à observer les défauts de structure de chaque arbre). La grande majorité de nos arbres est en grande forme, cependant plusieurs arbres présentant un risque ont été recensés.

Plantations en 2020

Avant leur abattage, la commune a initié un grand plan de reboisement. La mise en place de ce dernier a plusieurs atouts. Celui de diversifier les essences d’arbres sur la commune mais aussi celui d’implanter des essences plus résistantes et adaptées à notre environnement urbain.

Sur 687, 24 présentent un risque de chute. L’abattage est prévu en deux phases avec 12 arbres déjà abattus en décembre 2020 et 12 autres en décembre 2021. Notre plan de reboisement prévoit que pour 1 arbre abattu, 3 arbres soient replantés.

Échelonné sur plusieurs années, ce grand plan de reboisement a démarré en novembre 2020 au Stade Talmant avec deux zones de plantations avec la plantation de 71 arbres (5 cèdres de l'Himalaya, 44 bouleaux verruqueux, 1 saule pleureur, 21 copalmes d'Amérique). Cette nouvelle zone boisée sera dans le futur aménagée avec l’installation de bancs en bois, d’un parc à vélo, réalisés à partir des arbres abattus pour permettre une revalorisation maximale.

La deuxième zone d’implantation située à proximité de l’espace de jeux a vu naître la création d’un verger avec la plantation de 25 arbres fruitiers. Les plantations ont été réalisées par les élèves de l’école élémentaire des 4 Amarres.

Préparation des trous sur site par les agents.

Création de la nouvelle zone boisée.

Atelier compost pour les élèves

Et de un !

 

 

Avec la construction du futur Centre de Secours, l’aire de jeux, et la Zac de Petit Paimboeuf à proximité, la municipalité souhaite faire de cet espace vert un nouveau lieu de rencontres et d’échanges au plus près des habitants. En complément de la phase 1 au Stade Talmant, des plantations ont été menées sur le quai Sadi Carnot avec la plantation de cinq muriers ou encore à l’entrée de ville au rond-point coté Corsept.


Plantations en 2021

Engagé en 2020, le grand plan de reboisement communal se poursuit sur deux autres sites en 2021. Dans le courant des mois de novembre et décembre, ce sont plus de 381 arbres (dont arbustes) qui ont été plantés sur les zones de la plage (dans la pinède) et dans le quartier dit du Menhir.

Afin de recréer un sous-bois, la pinède côté plage a tout d’abord été ceinturée par l’ajout d’arbustes et de petits arbres. Puis, au coeur de celle-ci, des chênes verts ont été à leur tour plantés. « Pas de hasard pour le choix de cette essence car celle-ci a déjà la faculté de pousser spontanément en harmonie avec les pins majoritairement présents comme sur le site de la Pierre à l’OEil. Et comme là-bas il repousse naturellement, il semble logique qu’il se plaira aussi dans la pinède côté plage, qui dispose également d’un terrain sablonneux », précise Ludovic Trancart, responsable du service Espaces verts.

Avec plus de 120 chênes verts plantés, la commune offre un vrai coup de pouce pour assurer le développement et la gestion durable de ce poumon vert communal. Leur présence permettra également de lutter contre la chenille processionnaire du pin. En ajoutant de nouvelles essences, de nouvelles odeurs, leur cycle de reproduction sera ainsi perturbé. L’accueil des petits prédateurs friands de ces insectes nuisibles tels que la mésange charbonnière sera aussi favorisé.

Le Théâtre de verdure du quartier du Menhir va se parer d’essences colorées avec la plantation de bouleaux, de liquidambars avec ses feuilles orangées et rouges à l’automne, ou bien d’arbres de Judée (47 arbres et 5 arbustes en totalité). La rue Raymond Berr se dotera de six nouveaux arbres.

« Avec ce plan de reboisement ambitieux nous cherchons à diversifi er les essences d’arbres sur la commune, nous les choisissons résistantes et adaptées à notre environnement. Notre souhait est de rendre notre ville plus verte et attractive en enrichissant nos espaces naturels et en les gérant de manière raisonnée », souligne Annie Briend.